Genocide Museum | The Armenian Genocide Museum-institute
Home Map E-mail
 
Eng |  Հայ |  Türk |  Рус |  Fr  

Accueil
Page principale
Notre mission
Le mot du directeur
Contacts
Arménie Pré-génocide
Histoire de l’Arménie
Photos Pré-génocide
Intellectuels
Génocide Arménien
Qu’est-ce que le génocide?
Génocide arménien
Chronologie
Photos du Génocide arménien
100 histoires de photo
Cartographie du génocide arménien
Génocide culturel
Mémoire
Documents
Américains
Britanniques
Allemands
Russes
Français
Autrichiens
Turcs

Recherche
Bibliographie
Histoires de rescapés
Témoignages oculaires
Média
Citations
Conférences
Reconnaissance
Etats
Organisations Internationales
Gouvernements de provinces
Pétitions publiques
Événements
Délégations
Journal éléctronique
Actualités
Conférences
Liens
   Musée
Informations sur le musée
Préparez votre visite
Exposition permanente
Exposition temporaire
Exposition en ligne  
Expositions ambulantes  
Cartes postales  
   Institut
Objectifs et projets
Publications
Journal  
Bibliothèque
Collection du MIGA
   Complexe de Tsitsernakaberd
Description et Histoire
Le parc commémoratif
Journée de commémoration
 

Armenian General Benevolent Union
All Armenian Fund
Armenian News Agency
armin
armin
armin
armin
armin




Actualités

ANNONCE DE LA CONFÉRENCE



27.05.2024

Les 30 et 31 mai de l’année en cours, une conférence « AUTOUR DE L’ARMÉNOPHOBIE TURCO-AZÉRI ; APPROCHES INTERDISCIPLINAIRES ».

Début à 10h00.

La conférence se tient dans le cadre du thème scientifique « Les origines, l'état actuel, les tendances (approches interdisciplinaires) de la haine arménienne turco-azerbaïdjanaise » du Comité de l'enseignement supérieur et des sciences du Ministère de l’Education, des Sciences, de la Culture et du Sport de la République d’Arménie.





Conférence internationale de deux jours au MIGA



24.05.2024

Les 23 et 24 mai, une série d'événements intitulée « Histoire mondiale » a eu lieu dans la salle de conférence du Musée-Institut du génocide des Arméniens en collaboration avec la Fondation « Musée-Institut du génocide des Arméniens » et la branche géorgienne de la Fondation Max Weber. Des étudiants et de jeunes chercheurs arméniens et géorgiens y ont pris part. Avant le début des événements, des étudiants locaux et géorgiens ont visité le Mémorial et Musée du Génocide des Arméniens, où Regina Galustyan, chercheuse du MIGA, a présenté l'exposition du musée.

Ensuite, il y a eu une table ronde intitulée « Histoires comparées des génocides et développement du droit international », animée par la directrice du MIGA Edita Gzoyan. Des discours ont été prononcés par le Dr Prof. Annette Weinken (Université Friedrich-Schiller de Jena, Allemagne), Dr Prof. Hilli Mudrick-Ewen Ken (Université d'Ariel, Israël) et docteur en sciences historiques Suren Manukyan (Musée-Institut du génocide des Arméniens, Arménie).

Le Président de la Chambre des Députés du Luxembourg, Claude Wiesler, a visité le Mémorial du Génocide des Arméniens



22.05.2024

Le 22 mai, la délégation conduite par le président de la Chambre des députés du Grand-Duché de Luxembourg, Claude Wiesler, a visité le Mémorial du génocide des Arméniens, accompagnée du vice-président de l'Assemblée nationale, Ruben Rubinyan, et de l'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République d'Arménie au Luxembourg, Tigrane Balayan.

Edita Gzoyan, directrice du Musée-Institut du Génocide des Arméniens, a accueilli les invités. Elle a accompagné les invités au Mémorial du génocide des Arméniens, présentant l'histoire de la création du mémorial.

M. Claude Wiesler a déposé une couronne de fleurs au mémorial des victimes du génocide des Arméniens, puis les invités ont honoré la mémoire des victimes innocentes du génocide des Arméniens avec une minute de silence près du feu éternel.

Mme Carol Spahn, directrice du bureau central du Corps de la Paix des États-Unis, a visité le Mémorial du génocide des arménien



21.05.2024

Le 21 mai, la délégation dirigée par Mme Carol Spahn, directrice du bureau central du Corps de la Paix des États-Unis, a visité le Mémorial du génocide des Arméniens, accompagnée de Joan Fairley, directrice du bureau du Corps de la Paix en Arménie.

Edita Gzoyan, directrice du Musée-Institut du Génocide des Arméniens, a accueilli les invités. Elle a accompagné les invités au Mémorial du génocide des Arméniens, présentant l'histoire de la création du mémorial. La directrice du MIGA a également évoqué les trois khatchkars placés sur le territoire de Tsitsernakaberde à la mémoire des Arméniens morts lors des massacres organisés par le gouvernement azerbaïdjanais dans les villes de Soumgait, Kirovabad (Gandzak), Bakou à la fin du siècle dernier et les histoires des cinq combattants de la liberté enterrés devant le Mur commémoratif pendant la guerre de l’Artsakh, soulignant le lien entre ce qui s'est passé et le génocide des Arméniens : Edita Gzoyan a également évoqué les aspects historiques et juridiques de la question de l'Artsakh et a présenté les actions et la propagande anti-arméniennes de l'Azerbaïdjan.

GÉNOCIDE DES GRECS PONTIQUES



19.05.2024

Le 24 février 1994, le Parlement de la République de Grèce a déclaré le 19 mai Journée de commémoration des victimes du génocide des Grecs, lié à l'arrivée de Mustafa Kemal à Samsun. Le génocide des Grecs est également commémoré le 14 septembre, en lien avec l'extermination délibérée des Arméniens et des Grecs de Smyrne, puis avec l'incendie de la ville en 1922. Environ 353 000 Grecs sont morts, des milliers de Grecs ont été convertis de force à l'islam et ceux qui ont miraculeusement survécu ont trouvé refuge en Grèce et dans divers pays du monde.

Témoignages de survivants

Constantin Skatsiris
Mes parents ont été tués. Un bandit a attrapé ma sœur Katerina et l'a emportée sur ses épaules. Je l'ai poursuivi pendant que mon frère se battait désespérément dans un coin du magasin. Je le cherchais partout […]. Puis j'appris par un batelier qu'il avait été secouru par des marins américains, mais je ne savais pas sur quel paquebot il était parti.

Le Ministre des Finances du Royaume des Pays-Bas, Steven Van Veyenberg, a visité le Mémorial du Génocide des Arméniens



16.05.2024

Le 16 mai, la délégation conduite par le ministre des Finances du Royaume des Pays-Bas Steven Van Veyenberg a visité le Mémorial du génocide des Arméniens, accompagnée du vice-ministre des Finances de la République d'Arménie Arman Poghosyan, du chef du département européen du Ministère des Affaires étrangères de la République d'Arménie Samvel Mkrtchyan et l'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire des Pays-Bas en République d'Arménie Jaap Frederiks.

Edita Gzoyan, directrice du Musée-Institut du Génocide des Arméniens, a accueilli les invités. Elle a accompagné les invités au Mémorial du génocide des Arméniens, présentant l'histoire de la création du mémorial. La directrice du MIGA a également évoqué l'histoire des trois khatchkars placées sur le territoire de Tsitsernakaberde à la mémoire des Arméniens morts lors des massacres organisés par le gouvernement azerbaïdjanais dans les villes de Soumgait, Kirovabad (Gandzak) et Bakou à la fin du siècle dernier.

La délégation des Forces armées indiennes a visité le Mémorial du génocide des Arméniens



14.05.2024

Le 14 mai, la délégation dirigée par le co-secrétaire pour la coopération internationale du ministère indien de la Défense, Shri Vishvesh Negi, a visité le Mémorial du génocide des Arméniens, accompagnée de l'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l'Inde en Arménie, Nilakshi Saha Sinha.

Les invités ont été accueillis par Lusine Abrahamyan, directrice adjointe du Musée-Institut du Génocide des Arméniens. Elle a accompagné les invités au Mémorial du génocide des Arméniens, présentant l'histoire de la création du mémorial. La directrice adjointe du MIGA a également évoqué les trois khachkars placés sur le territoire de Tsitsernakaberde, à la mémoire des Arméniens morts lors des massacres organisés par le gouvernement azerbaïdjanais dans les villes de Soumgait, Kirovabad (Gandzak), Bakou au siècle dernier et les histoires des cinq combattants de la liberté enterrés devant le Mur commémoratif pendant la lutte en Artsakh, soulignant le lien entre ce qui s'est passé et le génocide des Arméniens.

Mikael Mogren, évêque de Vesteris de l'Église de Suède, a visité le Mémorial du génocide arménien



08.05.2024

L'évêque Mikael Mogren de Vesteris de l'Église de Suède a visité le Mémorial du génocide des Arméniens le 7 mai, accompagné de l'évêque Guévork Saroyan, chef du diocèse de Masyatsotn.

Edita Gzoyan, directrice du Musée-Institut du Génocide de Arméniens, a accueilli les invités. Elle a accompagné les invités au Mémorial du génocide des Arméniens, présentant l'histoire de la création du mémorial. La directrice du MIGA a également évoqué les trois khatchkars placés sur le territoire de Tsitsernakaberde à la mémoire des Arméniens morts lors des massacres organisés par le gouvernement azerbaïdjanais dans les villes de Soumgait, Kirovabad (Gandzak), Bakou à la fin du siècle dernier et les histoires des cinq combattants de la liberté enterrés devant le Mur commémoratif pendant la guerre de l’Artsakh, soulignant le lien entre ce qui s'est passé et le génocide des Arméniens : Edita Gzoyan a également évoqué les aspects historiques et juridiques de la question de l'Artsakh et a présenté les actions et la propagande anti-arméniennes de l'Azerbaïdjan.

Le secrétaire d'État parlementaire du ministère allemand de l'Intérieur et membre du Bundestag Johann Saathoff a visité le mémorial du génocide arménien



07.05.2024

Le 7 mai, la délégation conduite par le secrétaire d'État parlementaire du ministère de l'Intérieur de la République fédérale d'Allemagne, membre du Bundestag Johann Saathoff, a visité le Mémorial du génocide des Arméniens.

Edita Gzoyan, directrice du Musée-Institut du Génocide des Arméniens, a accueilli les invités. Elle a accompagné les invités au Mémorial du génocide des Arméniens, présentant l'histoire de la création du mémorial. La directrice du MIGA a également évoqué les trois khatchkars placés sur le territoire de Tsitsernakaberde, à la mémoire des Arméniens morts lors des massacres organisés par le gouvernement azerbaïdjanais dans les villes de Soumgait, Kirovabad (Gandzak), Bakou à la fin du siècle dernier et les histoires des cinq combattants de la liberté enterrés devant le Mur commémoratif pendant la guerre d'Artsakh, soulignant le lien entre ce qui s'est passé et le génocide des Arméniens ; Edita Gzoyan a également évoqué les aspects historiques et juridiques de la question de l'Artsakh et a présenté les actions et la propagande anti-arméniennes de l'Azerbaïdjan.

Préparation du génocide ; histoires anti-arméniennes dans le système éducatif de l'Azerbaïdjan
Surèn Manukyan, chef du département au MIGA, a participé à une conférence internationale



02.05.2024

Le nettoyage ethnique qui a eu lieu en Artsakh et les actes génocidaires en Azerbaïdjan restent au centre de l'attention des scientifiques. De nombreuses recherches sont menées sur ce sujet, des rapports sont présentés lors de conférences internationales et des articles sont publiés. Une conférence s’est tenue sur « La discrimination, le génocide et le nettoyage ethnique au Haut-Karabakh », les 21 et 22 mars 2024 au Centre d'études sur l'Holocauste et le génocide de l'Université du Minnesota, en présence d'un certain nombre d'éminents universitaires.

Le chef du département de l’étude comparative des génocides au MIGA Surèn Manoukian a également participé à la conférence. Son rapport était intitulé rapport « Se préparant au génocide : récits anti-arméniens dans l'éducation azerbaïdjanaise ».

Ronan Le Glio, membre de la commission des relations extérieures, de la défense et des forces armées du Sénat français, a visité le Mémorial du génocide des Arméniens



30.04.2024

Le 30 avril, la délégation conduite par Ronan Le Glo, membre du Sénat français, membre de la commission sénatoriale des relations extérieures, de la défense et des forces armées, a visité le Mémorial du génocide des Arméniens, accompagnée de l'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de France auprès de Arménie, Olivier Deccottignies.

Les invités ont été accueillis par Lusine Abrahamyan, directrice adjointe des du Musée-Institut du Génocide des Arméniens. Elle a accompagné les invités au Mémorial du génocide des Arméniens, présentant l'histoire de la création du mémorial. La directrice adjointe du MIGA a également évoqué les trois khatchkars placés sur le territoire de Tsitsernakaberde, à la mémoire des Arméniens morts lors des massacres organisés par le gouvernement azerbaïdjanais dans les villes de Soumgait, Kirovabad (Gandzak), Bakou au siècle dernier et les histoires des cinq combattants de la liberté enterrés devant le Mur commémoratif pendant la lutte en Artsakh, soulignant le lien entre ce qui s'est passé et le génocide des Arméniens.

Les représentants des principaux médias britanniques ont eu une entrevue avec Edita Gzoyan, directrice du MIGA



24.04.2024

Un groupe de représentants des principaux médias britanniques, dont les médias "The Independent", "The Guardian", "The Telegraph", "The Critic", "UnHerd", "Adam Smith Institute", s'est réuni au Musée-institut du génocide des Arméniens avec la directrice Edita Gzoyan. Au cours de la réunion, les journalistes ont posé des questions intéressantes au directrice, concernant la création du Mémorial du Génocide des Arméniens, les activités du MIGA, ainsi que le rôle de la Grande-Bretagne dans la documentation du Génocide des Arméniens et la reconnaissance du génocide des Arméniens du point de vue du droit. Des questions ont également été posées sur la perception du peuple arménien du dépeuplement forcé de l'Artsakh et de sa qualification de génocide.



Jean-Luc Mélenchon, président du parti d'opposition français « La France insoumise », a visité le Mémorial du génocide des Arméniens



24.04.2024

Le 24 avril, la délégation conduite par Jean-Luc Mélenchon, président du parti d'opposition de gauche « La France insoumise » de la République française, a visité le Musée du génocide des Arméniens. Les membres de la délégation ont fait le tour du musée et ont pris connaissance des expositions permanentes et temporaires et ont montré un intérêt particulier pour l’exposition temporaire « Pro Arménie ; Pour toi, Arménie ».





La délégation de l'Assemblée populaire syrienne a visité le Mémorial du génocide des Arméniens



24.04.2024

Le 24 avril, la délégation conduite par le vice-président de l'Assemblée populaire syrienne, Akram al-Ajlani, a visité le Mémorial du génocide des Arméniens, accompagnée de l'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République d'Arménie en Syrie Tigran Gevorgyan et de l'ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire de la République d'Arménie en Arménie Nora Arisyan. Le chef du groupe d'amitié syro-arménienne de l'Assemblée du peuple syrien, Lucy Esgenyan, faisait également partie de la délégation.

Les invités ont été accueillis et accompagnés au Mémorial par la directrice du Musée-Institut du génocide des Arméniens, Edita Gzoyan.

M. Akram al-Ajlani a déposé une gerbe de fleurs au mémorial aux victimes du génocide arménien, puis les membres de la délégation syrienne ont déposé des fleurs près de la flamme éternelle et ont observé une minute de silence à la mémoire des victimes du génocide des Arméniens.

Le groupe d'amitié France-Arménie du Sénat français a visité le Mémorial du Génocide des Arméniens



24.04.2024

Le 24 avril, la délégation conduite par le chef du groupe d'amitié France-Arménie du Sénat français, Gilbert-Luc Devinazy, a visité le Mémorial du génocide des Arméniens, accompagnée de Vladimir Vardanyan, chef du groupe d'amitié Arménie-France de l’Assemblée nationale de la RA, et Olivier Decottignies, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de France auprès de la République d'Arménie.

Les invités ont été accueillis et accompagnés au Mémorial par la directrice du Musée-Institut du génocide des Arméniens, Edita Gzoyan.

Les membres de la délégation française ont déposé des fleurs près du feu éternel et ont honoré la mémoire des victimes innocentes du génocide des Arméniens par une minute de silence.

Le Catholicos de tous les Arméniens a rendu hommage à la mémoire des victimes du génocide des Arméniens



24.04.2024

Karékine II, Patriarche suprême et Catholicos de tous les Arméniens, accompagné des fidèles du Saint-Siège d'Etchmiadzine, a visité le Mémorial de Tsitsernakaberde pour commémorer les martyrs du génocide des Arméniens.

Après le dépôt de la gerbe, au Mémorial, devant le feu éternel, sous la présidence de Sa Sainteté, a eu lieu l'intercession des saints martyrs du génocide des Arméniens.



Des hommes d'État de haut rang de la République d'Arménie ont rendu hommage à la mémoire des victimes du génocide des Arméniens



24.04.2024

Le président de la République d’Arménie Vahagn Khatchatourian, le Premier ministre Nikol Pashinyan, le président de l'Assemblée nationale Alen Simonyan, les députés, les membres du gouvernement, les chefs des missions diplomatiques accréditées en Arménie et d'autres ont rendu hommage aux victimes du génocide des Arméniens au Mémorial de Tsitsernakaberde.





Hannah Thoburn, experte principale de la commission des relations étrangères du Sénat américain, a visité le mémorial du génocide des Arméniens



23.04.2024

Le 23 avril, Hannah Thoburn, experte principale du comité des relations étrangères du Sénat américain, a visité le Mémorial du génocide des Améniens, accompagnée de Christina Quinn, ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire des États-Unis en Arménie.

Edita Gzoyan, directrice du Musée-Institut du Génocide des Arméniens, a accueilli les invités. Elle a accompagné les invités au Mémorial du génocide des Arméniens, présentant l'histoire de la création du mémorial. La directrice du MIGA a également évoqué les trois khatchkars placés à la mémoire des Arméniens, victimes des massacres organisés par le gouvernement azerbaïdjanais dans les villes de Soumgait, Kirovabad (Gandzak), Bakou à la fin du siècle dernier sur le territoire de Tsitsernakaberde et les histoires des cinq combattants de la liberté enterrés devant le Mur commémoratif pendant la guerre d'Artsakh, soulignant le lien entre ce qui s'est passé et le génocide des Arméniens : Edita Gzoyan a également évoqué les aspects historiques et juridiques de la question de l'Artsakh et a présenté les actions et la propagande anti-arméniennes de l'Azerbaïdjan.

La prévention est en danger. 109 ans après le génocide des Arméniens
La directrice du MIGA a prononcé un discours au Parlement européen



17.04.2024

Le 18 avril, s’est tenu un événement intitulé « Commémoration du génocide des Arméniens. Voie aux déplacements aux temps modernes » [Commemorating Armenian Genocide. The road to modern day displacement] au Parlement européen auquel la directrice du MIGA Edita Gzoyan a également participé en ligne.

Dans son « La prévention est en danger. 109 ans après le génocide des Arméniens » Mme Edita Gzoyan a présenté en détail les bases historiques du génocide et les procédures judiciaires qui ont eu lieu au cours de ces années.

Selon Mme Gzoyan, ce qui s’est passé au Nakhitchevan, au Haut-Karabakh, est une continuation du génocide de 1915.

Arnold Toynbee (1889-1975)
A L'OCCASION DU 135E ANNIVERSAIRE
Le point culminant des souffrances continues du peuple arménien a été la tentative cruelle des autorités turques de le détruire définitivement, qui a été mise en œuvre avec des méthodes barbares et ignobles sans précédent - A. Toynbee, 1915.



17.04.2024

De nombreuses personnalités britanniques ont réagi à la tragédie du peuple arménien dès les premiers jours de la mise en œuvre du génocide des Arméniens, l'extermination des Arméniens occidentaux, par les autorités ottomanes. Parmi eux se trouvait le jeune scientifique Arnold Joseph Toynbee, dont le 135e anniversaire a été marqué le 14 avril. Plus tard, professeur à l'Université de Londres (1919-55), historien et sociologue exceptionnel qui a acquis une renommée mondiale pour ses 12 volumes de « A Study of History » (1934-61), a servi au ministère britannique des Affaires étrangères en tant qu'officier du renseignement en 1915.

Sergueï Teryan
à l'occasion du 100ème anniversaire de la naissance



12.04.2024

Aujourd'hui est le 100e anniversaire de l'inventeur arménien, candidat en sciences techniques, originaire du village de Banants (district de Gardman de la province d'Outik de la Grande Arménie historique, actuellement en Azerbaïdjan), Sergueï Teryan, qui a consacré toute sa vie consciente à soulever les questions de son district natal Gardman et les problèmes des habitants de Gardman.

Il y a des années, Sergueï Teryan a remis au Musée-Institut du Génocide des Arméniens ses mémoires manuscrites à partir de ses archives personnelles et de documents d'archives exclusifs sur la construction du monument « Artsiv » (aigle), dédié à la mémoire des victimes de la guerre patriotique dans le village de Banants, et l'histoire de sa destruction du jour au lendemain par les autorités azerbaïdjanaises : photos, documents, manuscrits etc.

Le président du comité d'organisation de la construction du monument était Sergueï Teryan et l'architecte était Rafael Israelyan. Malheureusement, l'inauguration officielle du monument n'a jamais eu lieu. Les autorités de Bakou, affirmant qu'il symbolise le soldat Andranik, qualifient le monument en forme d'aigle de « dachnak » et, en 1969, dans la nuit du 26 juillet, après avoir éteint les lumières du village et de ses environs, démolissent le monument. À propos, il a été détruit quelques jours après l'élection de Heydar Aliyev au poste de premier secrétaire du Comité central du Parti communiste d'Azerbaïdjan, et dans ses mémoires, Sergueï Teryan fait référence à une rencontre avec lui, au cours de laquelle Heydar Aliyev a déclaré qu'il était au courent de la destruction du monument et ne pouvait rien faire pour le restaurer, il a ensuite ajouté que s'il était restauré, certains Azerbaïdjanais feraient sauter le monument, car l'opinion s'est répandue parmi eux selon laquelle le monument symbolise le soldat Andranik.

Le Président du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence Martin Vassal a visité le Mémorial du Génocide des Arméniens



10.04.2024

Le 10 avril, la délégation conduite par le Président du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence, Martin Vassal, a visité le Mémorial du Génocide des Arméniens, accompagné de l'Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de France en Arménie, Olivier Deccotignies.

Les invités ont été accueillis et accompagnés au Mémorial du génocide des Arméniens par la directrice du Musée-Institut du génocide des Arméniens Edita Gzoyan.

Mme Martin Vassal a déposé une gerbe de fleurs au mémorial des victimes du génocide des Arméniens, puis les membres de la délégation ont déposé des fleurs près de la flamme éternelle et ont observé une minute de silence à la mémoire des victimes innocentes du génocide des Arméniens.

CÉRÉMONIE DE REMISE DES PRIX DE L'EXPOSITION INTERNATIONALE D'ART POUR ENFANTS DE LIDICE AU MIGA



06.04.2024

Conformément à une belle tradition déjà formée, la cérémonie de remise des prix des participants arméniens à la 51e Exposition internationale des beaux-arts pour enfants à Lidice a eu lieu le 4 avril au Musée-Institut de Génocide des Arméniens. Cette année, l'exposition internationale avait pour titre « Danse ».

La directrice du Musée-Institut de Génocide des Arméniens, Edita Gzoyan, a souhaité la bienvenue aux participants et aux visiteurs de l'exposition. « Je suis heureuse de vous accueillir au Musée-Institut de Génocide des Arméniens. Ce bel événement est un hommage unique à la mémoire des enfants innocents tués par les nazis allemands dans le village tchèque de Lidice, ainsi qu'à la mémoire des enfants innocents tués par les Turcs pendant le génocide des Arméniens, et ce n'est pas par hasard que la conclusion du concours aurait lieu au Musée-Institut de Génocide des Arméniens.

ADANA 1909 : 115 ANS APRÈS L’HOLOCAUSTE DES ARMÉNIENS



04.04.2024

Les massacres d’avril 1909 dans les provinces d’Adana et d’Alep furent la deuxième étape des massacres de masse des Arméniens organisés dans l’Empire Ottoman. Le massacre s'est manifesté dans toute sa brutalité dans la ville d'Adana et ses environs. Le massacre des Arméniens a eu lieu des mois après le coup d’État des Jeunes Turcs et a coïncidé avec une contre-révolution menée par les partisans du sultan Abdul Hamid II. À cet égard, les massacres d'Adana ont clairement montré que malgré le changement de régime turc et les désaccords entre eux, la ligne politique visant à résoudre la question arménienne et à traiter avec les Arméniens restait inchangée.

Les massacres d'Adana ont commencé le 1er avril, lorsqu'une foule turque, préparée et armée, s'est précipitée dans les rues, les places et les quartiers de la ville et a commencé à exterminer les Arméniens. La première vague de massacres dura trois jours. Les massacres ont repris le 12 avril et se sont poursuivis pendant encore 2 jours. Cette fois, outre la foule, l'armée turque a également participé aux massacres des Arméniens, qui seraient venus rétablir « l'ordre ».

L'ORIGINE DU NATIONALISME AZERBAIDJAN, LES THÈSES FONDAMENTALES ET LA STRUCTURE PSYCHOLOGIQUE PRINCIPALE



02.04.2024

Le 27 mars, s’est tenue une conférence publique de Stépan Astourian, maître de conférences à l'Université américaine d'Arménie et directeur du Centre d'analyse politique Tourpandjian, sur le thème « Origine du nationalisme azerbaïdjanais, thèses fondamentales et structure psychologique principale », à laquelle ont participé des spécialistes de l'Académie nationale des sciences d'Arménie, des instituts des études orientales, de l’archéologie et d'ethnographie de YSU et d’autres.

Stépan Astourian a commencé son discours en présentant les étapes du développement de l'identité nationale azerbaïdjanaise. Dans la première étape, qu’il a conventionnellement divisée entre 1850 et 1905, une recherche d'identité a commencé parmi les musulmans vivant sur le territoire de l'Azerbaïdjan, les Tatars du Caucase. Elle s’est manifestée sous la forme du langage, de l’exigence d’une réforme de l’éducation et de l’étude du passé, qui ne se sont manifestées qu’au niveau des individus. Dans les années 1890, ce mouvement a commencé à se transformer de culturel en politique, influencé par les mouvements nationalistes des Tatars de la Volga.

INVITATION À LA CONFÉRENCE INTERNATIONALE



30.03.2024

Du 23 au 25 octobre de cette année, se tiendra une conférence internationale “The International Recognition of the Armenian Genocide: Memorial, Political, and Geopolitical Stakes of a Decades-Long Unfinished Struggle" [Reconnaissance internationale du génocide des Arméniens : mémoire, repères politiques et géopolitiques de décennies de lutte sans fin] au Musée-Institut de génocide des Arméniens.

La conférence est organisée conjointement par la Fondation « Musée-Institut de Génocide des Arméniens » et le laboratoire MIMMOC (Mémoires, Identités, Marginalités dans le Monde Occidental Contemporain) de l'Université de Poitiers (France).

L'annonce de la conférence est jointe.

La langue de travail de la conférence est l'anglais. Les candidatures doivent être soumises en anglais. Elles doivent comprendre le titre du rapport, un résumé (maximum 500 mots), ainsi qu'une brève biographie et une liste de publications.

Givi Mikanadze, président de la commission de l'éducation, de la science et de la jeunesse du Parlement géorgien, a visité le Mémorial de génocide des Arméniens



28.03.2024

Le 28 mars, la délégation conduite par le président de la commission de l'éducation, de la science et de la jeunesse du Parlement géorgien, Givi Mikanadze, a visité le Mémorial de génocide des Arméniens, accompagnée du député de la République d'Arménie Narek Babayan et de l'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Géorgie en Arménie, Giorgi Sharvashidze.

Les invités ont été accueillis par Lusine Abrahamyan, directrice adjointe du Musée-Institut de génocide des Arméniens. Elle a accompagné les invités au Mémorial de génocide des Arméniens, présentant l'histoire de la création du mémorial. La directrice adjointe du MIGA a également évoqué les trois khatchkars placés sur le territoire de Tsitsernakaberde à la mémoire des Arméniens morts lors des massacres organisés par le gouvernement azerbaïdjanais dans les villes de Soumgait, Kirovabad (Gandzak), Bakou au siècle dernier, et les histoires des cinq combattants de la liberté enterrés devant le Mur commémoratif pendant la lutte en Artsakh, soulignant le lien entre ce qui s'est passé et le génocide des Arméniens.

Le groupe d'amitié France-Arménie de l'Assemblée nationale française a visité le Mémorial de Génocide des Arméniens



27.03.2024

La délégation dirigée par Anne-Laurence Petel, chef du groupe d'amitié France-Arménie de l'Assemblée nationale française, a visité le Mémorial de génocide des Arméniens le 27 mars, accompagnée de Vladimir Vardanyan, chef du groupe d'amitié Arménie-France de l'Assemblée nationale et Olivier Deccottignies, l'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de France en Arménie.

Edita Gzoyan, directrice du Musée-Institut de génocide des Arméniens, a accueilli les invités. Elle a accompagné les invités au Mémorial du génocide des Arméniens, présentant l'histoire de la création du mémorial. La directrice du MIGA a également évoqué les trois khatchkars placés sur le territoire de Tsitsernakaberde à la mémoire des Arméniens, victimes des massacres organisés par le gouvernement azerbaïdjanais dans les villes de Soumgait, Kirovabad (Gandzak), Bakou à la fin du siècle dernier et les histoires des cinq combattants de la liberté enterrés devant le Mur commémoratif pendant la guerre de l’Artsakh, soulignant le lien entre ce qui s'est passé et le génocide des Arméniens. Edita Gzoyan a également évoqué les aspects historiques et juridiques de la question de l'Artsakh et a présenté les actions et la propagande anti-arméniennes de l'Azerbaïdjan.

Le Premier ministre géorgien Irakli Kobakhidze a visité le Mémorial de génocide des Arméniens



25.03.2024

La délégation dirigée par le Premier ministre géorgien Irakli Kobakhidze a visité le Mémorial de génocide des Arméniens le 25 mars, accompagnée du vice-Premier ministre arménien Tigran Khachatryan, du vice-ministre des Affaires étrangères Vahan Kostanyan, du maire d'Erevan Tigran Avinyan, de l'ambassadeur de la République d'Arménie en Géorgie Ashot Smbatyan et de l'ambassadeur de Géorgie en Arménie Giorgi Charvashidzé.

Edita Gzoyan, directrice du Musée-Institut de Génocide des Arméniens, a accueilli les invités. Elle a accompagné les invités au Mémorial du génocide des Arméniens, présentant l'histoire de la création du mémorial. M. Irakli Kobakhidze a déposé une couronne de fleurs au mémorial des victimes du génocide des Arméniens, puis les invités ont déposé des fleurs près du feu éternel et ont honoré la mémoire des victimes innocentes du génocide des Arméniens par une minute de silence.

INAUGURATION DES EXPOSITIONS TEMPORAIRES DÉDIÉES À LA FRANCOPHONIE AU MIGA



22.03.2024

Le 21 mars, dans la salle d'exposition temporaire du Musée de génocide des Arméniens, a été inaugurée une exposition intitulée « PRO ARMENIA. POUR TOI, ARMÉNIE » et « LE GÉNOCIDE DES ARMÉNIENS DANS LES ŒUVRES DES ARTISTES FRANCO-ARMÉNIENS », en présence d'Andrew Turner, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Canada en Arménie, Gabriel Tchembedrjian, président de la Fondation « Piounik », Artur Stépanian, directeur des Archives nationales d'Arménie, Suzanna Khodjamirian, directrice du Musée de littérature et d'art Eghiché Tcharents, Maya Grigorian, directrice de l'Académie nationale des sciences de la République d'Arménie, professeurs, étudiants et autres du Centre de Formation Professionnelle Franco-Arménien.

Tout d'abord, Edita Gzoyan, directrice du MIGA, a souhaité la bienvenue aux participants, notant que le lien du peuple arménien avec la famille francophone, en particulier la France et le Canada, a des racines profondes et est également conditionnée par la position des deux pays au cours des années du génocide des Arméniens, avant et après celui-ci, pour enregistrer et réagir aux crimes commis contre les Arméniens. Elle a ensuite ajouté que la société française et canadienne, les milieux politiques et humanitaires ne sont pas restés silencieux face aux crimes contre l'humanité, aux violations de la vie des Arméniens et d'autres droits, et qu'ils ne sont pas restés silencieux même aujourd'hui.

Le Ministre norvégien des Affaires étrangères, Eivind Vad Petersson, a visité le Mémorial de génocide des Arméniens



21.03.2024

Le 21 mars, la délégation conduite par le secrétaire d'État aux Affaires étrangères du Royaume de Norvège, Eivind Vad Petersson, a visité le Mémorial de génocide des Arméniens, accompagnée de Samvel Mkrtchyan, chef du département européen du ministère des Affaires étrangères de la République d'Arménie.

Edita Gzoyan, directrice du Musée-Institut de génocide des Arméniens, a accueilli les invités. Elle a accompagné les invités au Mémorial de génocide des Arméniens, présentant l'histoire de la création du mémorial. La directrice du MIGA a également évoqué les trois khachkars placés sur le territoire de Tsitsernakaberde, à la mémoire des Arméniens, victimes des massacres organisés par le gouvernement azerbaïdjanais dans les villes de Soumgait, Kirovabad (Gandzak), Bakou à la fin du siècle dernier et les histoires des cinq combattants de la liberté enterrés devant le Mur commémoratif pendant la guerre de l’Artsakh, soulignant le lien entre ce qui s'est passé et le génocide des Arméniens. Edita Gzoyan a également évoqué les aspects historiques et juridiques de la question de l'Artsakh et a présenté les actions et la propagande anti-arméniennes de l'Azerbaïdjan.

AMBASSADRICE DE LA SYRIE DANS LA RÉPUBLIQUE D’ARMÉNIE, NORA ARISYAN AU MIGA



19.03.2024

Aujourd'hui, la directrice du Musée-Institut de génocide des Arméniens, Edita Gzoyan, a reçu Nora Arisyan, ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire de la République arabe syrienne en Arménie.

Mme Arisyan a félicité Edita Gzoyan pour son élection à la tête du Musée-Institut de génocide des Arméniens, lui souhaitant de nouveaux succès dans l'accomplissement de sa haute et responsable mission. Edita Gzoyan a également remercié l'ambassadeur Arisyan pour ses aimables paroles.



DES JEUNES TURCS AUX NAZIS. DANS LE CONTEXTE DE LA JUSTICE PÉNALE INTERNATIONALE



13.03.2024

Le 12 mars, dans la salle de conférences du MIGA s’est tenu un événement intitulé « Des Jeunes Turcs aux nazis ; aux origines de la justice pénale internationale », au cours duquel des conférences ont été données par la directrice de la Fondation « Musée-Institut du génocide des Arméniens », la chercheuse principale, Edita Gzoyan, et le professeur de droit pénal , Droit pénal international et droit public international de l'Université Friedrich-Alexander d'Erlangen-Nuremberg, Allemagne, Christoph Safferling, directeur de l'Académie internationale des principes de Nuremberg.

Dans leurs discours, les intervenants ont présenté les effets des procès contre les Jeunes Turcs en 1919 et les nazis en 1945 sur la formation et le développement de la justice pénale internationale. Les procès contre les Jeunes Turcs jouent un rôle important en termes de reconnaissance du fait du génocide des Arméniens et de fourniture d'une évaluation juridique, et ce qui est particulièrement important sont les témoignages turcs sur l'intention des autorités turques de détruire les Arméniens.

Le Ministre chypriote des Affaires étrangères Konstantinos Kombos a visité le Mémorial de génocide des Arméniens



07.03.2024

La délégation conduite par le Ministre des Affaires étrangères de la République de Chypre Konstantinos Kombos, arrivé en Arménie en visite officielle, s’est resndue au Mémorial de génocide des Arméniens le 7 mars, accompagnée du vice-ministre des Affaires étrangères de la République d'Arménie Paruyr Hovhannisyan.

Edita Gzoyan, directrice du Musée-Institut du Génocide des Arméniens, a accueilli les invités. Il a accompagné les invités au Mémorial du génocide des Arméniens, présentant l'histoire de la création du mémorial. La directrice du MIGA a également évoqué les trois khatchkars placés à la mémoire des Arméniens morts lors des massacres organisés par le gouvernement azerbaïdjanais dans les villes de Soumgait, Kirovabad (Gandzak), Bakou à la fin du siècle dernier sur le territoire de Tsitsernakaberde et les histoires des cinq combattants de la liberté enterrés devant le Mur commémoratif pendant la guerre de l’Artsakh, soulignant le lien entre ce qui s'est passé et le génocide des Arméniens ; Edita Gzoyan a également évoqué les aspects historiques et juridiques de la question de l'Artsakh et a présenté les actions et la propagande anti-arméniennes de l'Azerbaïdjan.

POGROMS DE SOUMGAÏT
27-29 FÉVRIER 1988



29.02.2024

Le 28 février, jour de la mémoire des Arméniens, victimes des pogroms organisés en RSS d'Azerbaïdjan et de la protection des droits de la population arménienne déportée, les députés de l'Assemblée Nationale, les personnalités publiques, les scientifiques, les témoins des pogroms de Soumgaït et les citoyens ordinaires ont rendu hommage à la mémoire des victimes sur le territoire de Tsitsernakaberde. Ils ont déposé des fleurs près des khatchkars érigés à la mémoire des victimes des pogroms organisés par le gouvernement azerbaïdjanais à Kirovabad, Soumgaït et Bakou.

Ensuite, une réunion-débat scientifique a eu lieu dans la salle de conférence du Musée-Institut du Génocide des Arméniens. La directrice du MIGA s'est adressée aux participants avec un discours de bienvenue. Edita Gzoyan, soulignant que les crimes commis contre les Arméniens à l'initiative et avec la permission des autorités azerbaïdjanaises étaient une autre conséquence de la politique d'État anti-arménienne de l'Azerbaïdjan.

La présidente de la commission des affaires juridiques du Bundestag Elisabeth Winkelmeier-Becker a visité le Mémorial du génocide des Arméniens



27.02.2024

Le 25 février, la délégation conduite par la présidente de la commission des affaires juridiques du Bundestag de la RFA, Elizabeth Winkelmeier-Becker, a visité le Mémorial du génocide des Arméniens.

Edita Gzoyan, directrice du Musée-Institut du Génocide des Arménien, a accueilli les invités. Elle a accompagné les invités au Mémorial du génocide des Arméniens, présentant l'histoire de la création du mémorial. La directrice du MIGA a également évoqué les trois khatchkars placés sur le territoire de Tsitsernakaberde à la mémoire des Arméniens, victimes des massacres organisés par le gouvernement azerbaïdjanais dans les villes de Soumgaït, Kirovabad (Gandzak), Bakou à la fin du siècle dernier et les histoires des cinq combattants de la liberté enterrés devant le Mur commémoratif pendant la guerre de l'Artsakh, soulignant le lien entre ce qui s'est passé et le génocide des Arméniens : Edita Gzoyan a également évoqué les aspects historiques et juridiques de la question de l'Artsakh et a présenté les actions et la propagande anti-arméniennes de l'Azerbaïdjan.

ÉVÉNEMENT AU MIGA, À LA MÉMOIRE DES VICTIMES DES POGROMS À SOUMGAÏT, KIROVABAD ET BAKOU EN RSS D'AZERBAÏDJAN



24.02.2024

Le 28 février, le jour de commémoration des victimes des massacres organisés en RSS d'Azerbaïdjan et de protection des droits de la population arménienne déportée, à 14 heures, près des Khatchkars (croix sur pierres), sur le territoire du Mémorial du génocide des Arméniens, des fleurs seront déposées à la mémoire des victimes innocentes des massacres de Soumgaït, Kirovabad et Bakou.

À 14h30 dans la salle de conférence du Musée-Institut du Génocide des Arméniens aura lieu une réunion scientifique consacrée aux pogroms de 1988-1992 organisés en RSS d'Azerbaïdjan. De brèves présentations seront faites par Hranush Kharatyan et Arsen Hakobyan (chercheurs principaux de l'Institut d'archéologie et d'ethnographie de l'Académie nationale des sciences de la République d'Arménie, candidats en sciences en histoire), Tatul Mkrtchyan (vice-recteur pour les sciences de la Université d'État arménienne d'économie, docteur en économie), Grisha Oganesov (« Самооборона армян Кировабада в 1988 - 1989 гг. глазами очевидцев » (Erevan, 2014), co-auteur et compilateur), Vilen Gabrielyan (président de l'Association pan-arménienne Union « Gardman-Shirvan-Nakhijevan », membre de l'Assemblée nationale de la République d'Arménie), Mariam Avagyan (coordinatrice de l'ONG « Assemblée des réfugiés de la RSS d'Azerbaïdjan », candidate des biosciences), Harutyun Marutyan (chef du Département sur les Études sur les répressions des Arméniens de l'Artsakh, de Nakhitchevan et de l'Azerbaïdjan » du MIGA, Docteur en histoire).

Le Ministre français des Armées Sébastien Lecornu a visité le Mémorial du Génocide des Arméniens



23.02.2024

Le 23 février, la délégation dirigée par le ministre français des Forces armées Sébastien Lecornu, arrivée en Arménie en visite officielle, s'est rendue au Mémorial du génocide des Arméniens, accompagnée du ministre arménien de la Défense Suren Papikyan, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire d'Arménie en France Hasmik Tolmajyan et l'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de France en Arménie Olivier Decottignies.

Edita Gzoyan, directrice du Musée-Institut du Génocide des Arméniens, a accueilli les invités. Elle a accompagné les invités au Mémorial du génocide des Arméniens, présentant l'histoire de la création du mémorial. La directrice du MIGA a également évoqué les trois khatchkars placés sur le territoire de Tsitsernakaberde à la mémoire des Arméniens morts lors des massacres organisés par le gouvernement azerbaïdjanais dans les villes de Soumgaït, Kirovabad (Gandzak), Bakou à la fin du siècle dernier et les histoires des cinq combattants de la liberté enterrés devant le Mur commémoratif pendant la guerre de l'Artsakh, soulignant le lien entre ce qui s'est passé et le génocide des Arméniens : Edita Gzoyan a également évoqué les aspects historiques et juridiques de la question de l'Artsakh et a présenté les actions et la propagande anti-arméniennes de l'Azerbaïdjan.

Missak Manouchian - 1906-1944
Le héros arménien de la résistance française



21.02.2024

Sur la décision du 18 juin 2023 du président français Emmanuel Macron, les dépouilles de Missak Manouchian, héros de la résistance française, survivant du génocide des Arméniens, et de son épouse, Mélinée Manouchian, elle aussi survivante du génocide des Arméniens, ont été transférés au Panthéon français aujourd'hui 21 février, à l'occasion du quatre-vingtième anniversaire de l'exécution de Manouchian et de ses camarades de résistance. Ainsi, Missak et Mélinée Manouchian sont devenus les premières personnalités étrangères à se réunir aux côtés des dignitaires français, devenant ainsi d'importants symboles d'amitié entre les peuples arménien et français.

Missak Manouchian (nom secret : Michel George) est né en 1906 dans la ville d’Adyaman, de la province de Kharberde, Arménie occidentale. Ses parents ont été tués lors du génocide des Arméniens, organisé par l'État ottoman. Missak Manouchian, qui est devenu orphelin avec son frère aîné Karapet, s’est déplacé en Syrie et s'est retrouvé à l'orphelinat de l'Union générale arménienne de bienfaisance de Djunié. En 1925 selon l'accord conclu, les orphelins arméniens en Syrie ont été emmenés en France, où il a fait son parcours héroïque. En 1934 il rejoint les rangs du Parti communiste français, publiant l'hebdomadaire ouvrier en arménien « Zangou ».


PRÉSENTATION AU MIGA



17.02.2024

Le 16 février, s'est tenue la présentation des volumes 43/1 et 43/2 2023 de l'édition de « Haïkazian haïagitakan handès » (« Études arméniennes haykazian ») dans la salle de conférence du Musée-Institut du Génocide des Arméniens.

Tout d'abord, Edita Gzoyan, directrice du MIGA, a souhaité la bienvenue aux participants, puis elle a mentionné qu'elle était heureuse d'accueillir pour la première fois en tant que directrice les participants à la présentation de la revue « Haïkazian haïagitakan handès ». Elle a souligné que la revue, qui réunit le potentiel scientifique de la diaspora et de l'Arménie, revêt une importance exceptionnelle dans le domaine de l'arménologie. Lors de l'événement, Andranik Dakesyan, rédacteur en chef de la revue « Haïkazian haïagitakan handès », le président de l'Université Haykazian, le révérend Dr. Paul Haydostyan et le directeur adjoint du Maténadaran Vahe Torosyan ont prononcé des discours.

Sir John Whittingdale, membre de la Chambre des communes du Royaume-Uni, a visité le Mémorial du génocide des Arméniens



13.02.2024

Le 13 février, la délégation dirigée par Sir John Whittingdale, membre de la Chambre des communes du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, a visité le Mémorial du génocide des Arméniens. Accompagné de l'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la RA Varuzhan Nersesyan et de John Gallagher, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume-Uni auprès de la RA.

La directrice du Musée-Institut du Génocide des Arméniens, Edita Gzoyan, a accueilli les invités et a présenté l'histoire de la création du mémorial.

Sir John Whittingdale a déposé une couronne de fleurs au mémorial des victimes du génocide des Arméniens, puis les membres de la délégation ont déposé des fleurs devant la flamme éternelle et ont observé une minute de silence à la mémoire des victimes innocentes du génocide des Arméniens.

EDITA GZOYAN A ÉTÉ ÉLUE DIRECTRICE DU MIGA



12.02.2024

Lors de la séance du conseil d'administration de la fondation « Musée-Institut du génocide des Arméniens » tenue le 12 février, une candidate en sciences historiques a été élue directrice du Musée-Institut du génocide des Arméniens au scrutin secret Edita Gagiki Gzoyan, chercheuse senior du MIGA de 2013-2018, directrice adjointe des travaux scientifiques du MIGA depuis 2018.

Dix des quinze membres du Conseil d'administration étaient présents à la séance présidée par Raymond Kévorkian. Les membres du Conseil d'administration ont pris connaissance du projet d’Edita Gzoyan sur le développement du Musée-Institut du génocide des Arméniens. Edita Gzoyan a également répondu aux questions des membres du conseil d'administration. Les questions d'actualité liées aux activités de la Fondation ont également été discutées. Edita Gzoyan a remercié pour la confiance et a déclaré qu'elle assume le poste de directrice du Musée-Institut du génocide des Arméniens avec une grande responsabilité.

Le président de l'association française « Le Souvenir français » Serge Barcellini a visité le Mémorial du génocide des Arméniens



03.02.2024

Le 3 février, la délégation conduite par M. Serge Barcellini, président de l'association française « Le Souvenir français » fondée en 1887, a visité le Mémorial du génocide des Arméniens, accompagnée de l'Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de France en Arménie, Olivier Decottignies.

Les invités ont été accueillis par Edita Gzoyan, directrice par intérim du Musée-Institut du génocide des Arméniens. Il a accompagné les invités au Mémorial du génocide des Arméniens, présentant l'histoire de la création du mémorial. Le directeur du MIGA a également évoqué les trois khatchkars placés sur le territoire de Tsitsernakaberde à la mémoire des Arméniens morts lors des massacres organisés par le gouvernement azerbaïdjanais dans les villes de Soumgait, Kirovabad (Gandzak), Bakou à la fin du siècle dernier et les histoires des cinq combattants de la liberté enterrés devant le Mur commémoratif pendant la guerre de l’Artsakh, soulignant le lien entre ce qui s'est passé et le génocide des Arméniens : Edita Gzoyan a également évoqué les aspects historiques et juridiques de la question de l'Artsakh et a présenté les actions et la propagande anti-arméniennes de l'Azerbaïdjan.

La présidente de la Chambre des députés du Parlement tchèque Marketa Pekarova Adamova a visité le Mémorial du génocide des Arméniens



31.01.2024

La présidente de la Chambre des députés du Parlement tchèque, Marketa Pekarova Adamova, a visité le Mémorial du génocide des Arméniens le 31 janvier, accompagnée du vice-président de l'Assemblée nationale Ruben Rubinyan et du chef du Groupe d'amitié Arménie-Tchèque de l'Assemblée nationale Artur Hovhannisyan.

Les invités ont été accueillis par Edita Gzoyan, directrice par intérim du Musée-Institut du Génocide des Arméniens. Elle a accompagné les invités au Mémorial du génocide des Arméniens, présentant l'histoire de la création du mémorial.


POGROMS DE BAKOU
13-19 janvier 1990



19.01.2024

Aujourd'hui, au sommet de Tsitsernakaberde, un groupe de députés de l’Assemblée nationale de la République d’Arménie a rendu hommage à la mémoire des Arméniens morts lors des pogroms de Bakou en 1990. Ils ont déposé des fleurs près du khatchkar érigé à la mémoire des victimes des pogroms de Bakou organisés par le gouvernement azerbaïdjanais.

Plus de 200 000 des 1,7 million d’habitants de Bakou, la capitale de l’Azerbaïdjan soviétique, étaient des Arméniens. Il est typique que dès les premiers jours du mouvement du Karabakh, la question de leur sécurité et de leur sort futur ait été liée à l'évolution de la question du Karabakh non seulement par les dirigeants azerbaïdjanais, mais même par les plus hauts dirigeants soviétiques. Ainsi, Mikhaïl Gorbatchev, secrétaire général du Comité central du PCUS, a déclaré à Zori Balayan et Silva Kaputikyan lors de la réunion du 25 février 1988 sous forme de question : « Et avez-vous pensé au sort des 207 000 Arméniens vivant à Bakou ? »

La délégation du Conseil national autrichien a visité le Mémorial du génocide des Arméniens



17.01.2024

Le 17 janvier, la délégation conduite par Ewa Ernst Dziedzic, membre du Conseil national autrichien, a visité le Mémorial du génocide des Arméniens, accompagnée de Shirak Torosyan, chef du groupe d'amitié Arménie-Autriche de la RAAN.

Les invités ont été accueillis par Lusine Abrahamyan, directrice du Musée-Institut du génocide des Arméniens. Elle a accompagné les invités au Mémorial du génocide des Arméniens, présentant l'histoire de la création du mémorial. Lusine Abrahamyan a également évoqué les trois khatchkars placés sur le territoire de Tsitsernakaberde à la mémoire des Arméniens morts lors des massacres organisés par le gouvernement azerbaïdjanais dans les villes de Soumgait, Kirovabad (Gandzak), Bakou à la fin du siècle dernier et les histoires des cinq combattants de la liberté qui ont été enterrés devant le Mur commémoratif pendant la guerre de l’Artsakh, soulignant le lien entre ce qui s'est passé et le génocide des Arméniens.

Le ministre grec des Affaires étrangères Yorghos Gerapetritis a visité le Mémorial du génocide des Arméniens



10.01.2024

Le 10 janvier, la délégation dirigée par le ministre grec des Affaires étrangères Yorghos Gerapetritis a visité le Mémorial du génocide des Arméniens, accompagnée du ministre arménien des Affaires étrangères Ararat Mirzoyan.

Les invités ont été accueillis par Edita Gzoyan, directrice par intérim du Musée-Institut du Génocide des Arméniens. Elle a accompagné les invités au Mémorial du génocide des Arméniens, présentant l'histoire de la création du mémorial.



La sénatrice française Samantha Cazebonne a visité le Mémorial du Génocide Arménien



09.01.2024

Dans le cadre de sa visite en Arménie, la sénatrice française Mme Samantha Cazebonne a visité le Mémorial du Génocide des Arméniens le 9 janvier, accompagnée de l'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de France en Arménie, Olivier Decottignies.

Les invités ont été accueillis par Lusine Abrahamyan, directrice du Musée-Institut du Génocide des Arméniens. Elle a accompagné les invités au Mémorial du génocide des Arméniens, présentant l'histoire de la création du mémorial. Lusine Abrahamyan a également évoqué les trois khachkars placés à la mémoire des Arméniens morts lors des massacres organisés par le gouvernement azerbaïdjanais dans les villes de Soumgait, Kirovabad (Gandzak), Bakou à la fin du siècle dernier sur le territoire de Tsitsernakaberde et des cinq combattants de la liberté qui ont été enterrés devant le Mur commémoratif pendant la guerre de l’Artsakh, soulignant le lien entre ce qui s'est passé et le génocide des Arméniens.

Cher visiteur,

Le Musee-institut de génocide armenien sera ferme de 31 décembre de l'année en cours à 2 janvier 2024.

Respectueusement,
Fondation "Musée-institut de génocide armménien"








Nouvelles du site

10.01.2024 Rénovation du site

Follow us



DONATE

DonateforAGMI
Pour garder la mémoire du génocide des Arméniens

Projets spéciaux mis en œuvre par la Fondation « Musée-institut du génocide des Arméniens »

LIBRAIRIE DU MIGA

1915
"Monde des livres" du Musée-Institut de génocide des Arméniens

TOUMANIAN 150

100photo

TRANSFÈRE TA MÉMOIRE

100photo
Partage l’histoire de ta famille,
transfère ta mémoire aux générations

À l’encontre du 24 avril, le Musée-Institut de Génocide des Arméniens a lancé l’initiative «Transfère ta mémoire».

“AGMI” foundation
8/8 Tsitsernakaberd highway
0028, Yerevan, RA
Tel.: +374 39 09 81
    2007-2020 © Le Musée-Institut du Génocide Arménien     E-mail: info@genocide-museum.am